Tobie NATHAN

© Photo Tobie Nathan

Universitaire,

Né au Caire en 1948, professeur émérite de Psychologie clinique à l’Université Paris 8, principal théoricien et promoteur de l’ethnopsychiatrie moderne — une psy qui tient compte des appartenances, des métamorphoses des identités et des migrations. Élève de Georges Devereux sous la direction duquel il a passé sa thèse de doctorat en 1976, il a créé la première consultation d’ethnopsychiatrie, en 1979, à l’hôpital Avicenne à Bobigny. Il a consacré l’essentiel de son activité clinique, de recherche et d’enseignement à la santé psychologique des populations migrantes. 

Diplomate,

De 2003 à 2004, il a dirigé le Bureau de l’Agence Universitaire de la Francophonie pour l’Afrique des Grands Lacs, à Bujumbura (Burundi); de 2004 à 2009, il a été Conseiller culturel en Israël, à Tel-Aviv et, de 2009 à 2011, en Guinée, à Conakry.

Écrivain, 

Tobie Nathan est l’auteur de 27 essais dont : Jésus le Guérisseur (Flammarion 2017) ; Les âmes errantes (2017, L’iconoclaste) ; Quand les dieux sont en guerre (La Découverte 2015), L’étranger ou le pari de l’autre (Autrement 2014), Philtre d’amour (Odile Jacob 2013), La Nouvelle Interprétation des rêves (Odile Jacob, 2011)… Nous ne sommes pas seuls au monde (Le Seuil, 2001) ; L’influence qui guérit (Odile Jacob, 1994) et Ethno-Roman (2012) chez Grasset qui a remporté le prix Fémina de l’essai.

… Et de 12 romans : Saraka Bô (1993 — pris Emmanuel Roblès), Dieu-Dope (1995), 613 (1999) et Les nuits de Patience chez Rivages ; Qui a tué Arlozoroff ? (Perrin 2010), Ce Pays qui te ressemble (Stock 2015), L’Évangile selon Youri (Stock 2018), prix des écrivains du Sud… et le dernier paru : La Société des Belles Personnes (Stock 2020).

Aujourd’hui, il poursuit son travail clinique au Centre Georges Devereux, à Paris, et met la dernière main à un Manuel de thérapie qui paraîtra en 2021 chez L’Iconoclaste sous le titre : « Secrets de Thérapeute ».