Que sur toi se lamente le tigre d'Emilienne Malfatto

éd. Elyzad, 2020

Dans l’Irak rural d’aujourd’hui, sur les rives du tigre, une jeune fille franchit l’interdit absolu: hors mariage, une relation amoureuse, comme un élan de vie. Le garçon meurt sous les bombes, la jeune fille est enceinte: son destin est scellé. Alors que la mécanique implacable s’ébranle, les membres de la famille se déploient en une ronde d’ombres muettes sous le regard tutélaire de Gilgamesh, héros mésopotamien, porteur de la mémoire du pays et des hommes.

 

Inspirée par les réalités complexes de l’Irak qu’elle connait bien, Emilienne Malfatto nous fait pénétrer avec subtilité dans une société fermée, régentée par l’autorité masculine et le code de l’honneur. Un premier roman fulgurant, à l’intensité d’une tragédie antique.

Emilienne Malfatto est née en 1989. Elle a étudié en France et en Colombie et est diplômée de l’école de journalisme de Sciences Po Paris. Elle a ensuite intégré l’AFP, en France puis le desk Moyen-Orient à Chypre. Depuis 2015, elle travaille comme journaliste et photographe indépendante, notamment en Irak.

Emilienne Malfatto a reçu en 2015 le Prix France Info-Revue XXI pour son reportage Dernière escale avant la mer à Bodrum (Turquie). Elle a également reçu une bourse de la Fondation Bleustein-Blanchet et la bourse Stanley Greene/NOOR en 2018. 

En 2019, son projet Al Banaat, dans le Sud de l’Irak, a été distingué par le Grand Prix de la photographie documentaire de l’IAFOR, une Mention Honorable du prix de la photo de l’année organisé par l’UNICEF et une Mention Honorable du prix Marilyn Stafford. Elle collabore régulièrement avec le Washington Post. 

Que sur toi se lamente le Tigre, son premier roman, a reçu le prix Goncourt 2021 du 1er roman !

© Kaswar Mustafa