Le verbe haut !

Hélène Francisci

« Il faut gueuler les phrases jusqu’à en avoir les poumons en feu pour en éprouver leur vitalité » affirmait Flaubert en expérimentant le rythme de ses textes qu’il hurlait dans son gueuloir.

Faisons la gageure de faire comme lui. Fouillons les mots, incarnons les sons crions les verbes, chavirons les phrases :  celles qui palpitent, qui bruissent, qui jaillissent, qui éructent, qui explosent, qui tempêtent, qui jurent et qui chantent.

Sur un marché, un parvis, un hall de mairie, une salle des fêtes. Partout faire entendre une parole festive et profonde ; des textes littéraires courts- de Flaubert et d’autres grands auteurs- des chansons, des poèmes, des lettres, des aphorismes, des brèves, des sketches, des chroniques… 

Alors, soyons excessifs, joyeux et ardents comme Flaubert savait l’être.

En ces temps bâillonnés où on nous coud la bouche, faisons le pari de la parole libérée, insoumise, rieuse et paillarde.

 

« J’aime les viandes juteuses, les eaux profondes, les styles où l’on en a plein la bouche, les pensées où l’on s’égare. La vie ! la vie ! Il faut que tout pète, monsieur ! »

Coproduction festival Terres de Paroles  / Production déléguée Compagnie Une chambre à soi

Hélène Francisci

Dès son plus jeune âge, Hélène Francisci se passionne pour les mots. Les mots lus, écrits, Elle se tourne donc naturellement vers le théâtre où elle se forme au Conservatoire de Rouen, à l’Ecole du Théâtre Des Deux Rives puis elle est diplômée de l’Ecole du Théâtre national de Chaillot. Elle suit tout au long de sa formation des stages avec Catherine Anne, Pierre Debauche, Robin Renucci, Pierre Vial, Brigitte Jacques, Mario Gonzales, Claire Lasne, Claudia Stavisky, Patrick Pezin, Bernard Guittet.

Au théâtre, elle travaille sous la direction de Laurent Berger, Sophie Lecarpentier, Philippe Bouclet, Catherine Delattres, Maryse Ravera, Pierre Vial, Eric Petitjean, Fabienne Rouby, Thomas Germaine, Laetitia Botella, Pierre Delmotte et Yann Dacosta, avec qui elle a collaboré sur de nombreux projets.  En 2015, elle crée avec ses comparses de théâtre le Collectif Les Tombé(e)s des Nues. Elle monte en parallèle ses propres spectacles. En 2020, elle fonde sa compagnie  avec Ariane Dionyssopoulos et Adélaide Bon  : une chambre à soi.

 

 

Elle est également lectrice et formatrice de théâtre et de lecture à voix haute : discipline qui l’anime et la passionne tant elle questionne et fait rencontrer l’Autre. L’autre d’un autre âge, d’un autre lieu, d’une autre époque, d’un autre milieu, d’un autre sexe. Elle intervient auprès des bibliothèques, hôpitaux, prisons, entreprises et en milieu associatif, dans l’édition et au sein de l’éducation nationale : élèves et professeurs au sein du Rectorat. Elle a mené un projet en partenariat avec le Musée du Louvre durant 12 ans intitulé « Viens lire au Louvre ».

Chanteuse, elle s’est formée auprès de Christiane Legrand, et s’est produite aux apéritifs concerts du Théâtre National de Chaillot.

Photo : © Olivier Allard