La dent dure

Aléa la guérisseuse vit dans une cavité de roche et, initiée au monde sauvage, soulage les maux de ceux qui la consultent. Eléanore, adolescente de province, s’engage sur les routes d’Europe pour fuir une vie de soumission muette et la tyrannie qui condamne les filles à être sages. Mksheta la conteuse, depuis une caravane de marchands ou au cœur du harem du sultan, charme son public de ses his-toires. Entre elles circule un étrange objet : une dent scellée dans de l’ambre, relique convoitée à travers les âges. Parce que toutes trois empruntent des chemins de traverse, le récit officiel tente d’en faire des saintes, des putains ou des folles pour mieux contenir leur puissance et réécrire leur histoire. Leur voix, forte, dangereuse et mystérieuse fait trembler les hommes.

 

La Dent dure est un conte féministe qui entremêle le destin de ces héroïnes, toutes liées au fil des siècles par un curieux talisman. De la Perse antique à la France contemporaine, ce premier roman fougueux nous fait entendre leur voix qui gronde et grandit tel l’écho irrépressible de la liberté des femmes.

©Vincent Loison 

Spécialisée en littérature médiévale, Isabelle Garreau a enseigné au collège durant une vingtaine d’années et préside depuis encore plus longtemps une école de cirque. Elle aime noircir le papier et quelques-uns de ses poèmes ont été publiés. La Dent dure est son premier roman.