Rencontre - Lecture

La censure : 1857-2021

Animé par Emilie Flahaut

Lecture par Nadir Louatib

Traduction par Xavier Luffin

La censure nous rappelle que l’écriture est à la fois un acte de création et d’engagement. L’un écrivain, l’autre écrivain et avocat au Barreau de Paris, ils témoigneront de l’implication de celles et ceux qui ont résolu de ne pas tenir compte du cadre prescrit et souvent réducteur.

Le mot est chargé de fantasme. La censure est une limite dont les caractéristiques sont souvent floues. Qui décident de ce que l’on peut écrire ? Au nom de quels préceptes ? Qui sont les juges ? Qui sont les coupables ? Il faut se souvenir comment en février 1857, Flaubert se retrouve jugé pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs suite à la publication de Madame Bovary dans la Revue de Paris sous forme de feuilletons. Il est question de « réalisme vulgaire » à l’époque.

La censure aujourd’hui encore n’a rien perdu de son pouvoir de nuisance et d’asphyxie arbitraire. Ainsi, en 2009, avec son roman Les Jango, (éd. Zulma) Abdelaziz Baraka Sakin se voyait imposer la censure par les autorités soudanaises. Il y est question de femmes qui mènent la danse au cœur de la fête et parmi elles, Safia, élevée au lait de hyène ou encore Alam Gishi, l’Éthiopienne experte en amour. Une authentique comédie humaine où les Jango sont soit sages à la saison sèche, soit fous à la saison des pluies. Adulé dans le monde arabe, l’auteur Abdelaziz Baraka Sakin témoignera de son exil en France.

En écho, l’écrivain et avocat au Barreau de Paris Emmanuel Pierrat, avec son livre La Littérature en procès, reviendra sur l’année 1857, où la censure visa Gustave Flaubert, Charles Baudelaire et Eugène Sue, tous poursuivis par un même homme : Ernest Pinard.

Samedi 9 octobre 2021

11h

 

Château

2430, route de la Mer

76119 Sainte-Marguerite-sur-Mer

En co-accueil avec l’Agglomération Dieppe-Maritime et en partenariat avec le château de Sainte-Marguerite sur Mer

Durée : 1h30

Pass sanitaire obligatoire

à partir de 12 ans