Action culturelle avec le secteur médico social

Culture-Santé 2020

Dans la poursuite du projet mené en 2019 (portraits photographiques et sonores des résidents autour de l’Amour fou), Sandrine Reisdorffer interviendra auprès des résidents de l’EHPAD Boucicaut de Mont Saint Aignan et du service pédopsychiatrie du CHU de Rouen.

« Atlas, Herbier et Rituels »

emprunté à un vers de Mallarmé. A travers une série d’ateliers d’écriture, les résidents de l’EHPAD Boucicaut seront invités à livrer leur regard sur ce qui serait, pour eux, la nature humaine. Un travail sur le souvenir, la mémoire et la transmission, puisque proposition leur sera faite d’apporter leur expertise d’une vie. Des portraits individuels filmés seront réalisés pour conserver une trace de ce projet.

« Natures-Nuanciers de caractères »

Avec les adolescents sur service pédopsychiatrie, à la manière de La Bruyère qui fit des caractères de ses contemporains un bestiaire tout autant drôle que cinglant, il s’agira ici de définir des types de profils – de natures humaines – et d’en dessiner une trajectoire, via l’outil vidéo.

Au MUMA  du Havre

Il s’agit de proposer à un groupe de jeunes de travailler à la création d’audioguides « alternatifs » autour de 8 tableaux du musée, ayant pour thématique le motif de l’arbre, l’arbre comme inspiration, lieu de vie, lieu de l’imaginaire….   Terres de Paroles organisant en parallèle une lecture musicale au musée, sur la thématique de l’édition 2020 « Soyez Nature(s) ! ». Les jeunes seront accompagnés à travers des ateliers d’écriture et de lecture à créér cet audioguide alternatif diffusé pendant le temps du festival au public !

Maison de quartier – Centre social du Ramponneau (Fécamp)

Projet avec Jean-Baptiste (du groupe Rouquin).

Dans ce projet original, l’idée est d’enchanter un espace urbain avec la poésie des dessins de Jiro Taniguchi. L’on sait l’intérêt du créateur pour les incursions, les résistances, de la nature dans les paysages sur-urbanisés, dès lors, il nous a semblé évident  que de jouer sur cette interstice naturelle, à très grande échelle. S’il s’agit ici d’abord d’un (grand) hommage à Taniguchi nous voulons offrir un peu de poésie, pour une soirée exceptionnelle, à cette suite d’immeuble en périphérie de la ville.

Alors, Les cases de Taniguchi seraient comme autant de fenêtres ouvertes sur un autre manière de voir son quotidien : un marcheur de la hauteur d’un immeuble, un orme qui vient recouvrir le gris d’une façade, un chat entre deux fenêtres…  Mais outre l’effet esthétique saisissant que cela ne pourra que provoquer, le projet permet de faire se rencontrer l’univers de Taniguchi avec les habitants de ces immeubles.

Les jeunes adolescents accompagnés par le centre social du Ramponneau seront à travers une série d’ateliers d’écriture, amenés à écrire sur ce que leur évoque les dessins du mangaka. Textes originaux qui seront interprétés par le rappeur Jean-Baptise Rouquin qui viendra, dire, lire, slamer, cette rencontre entre les dessins de Taniguchi et les habitants lors de cette soirée qui promet d’être tout autant riche, émouvante que mémorable.

Lecture aux Jardins

Avec le réseau Espaace.

6 lectures au jardin sont proposées aux jeunes amateurs du réseau Espaace, pour qu’ils puissent s’exercer à la lecture à voix haute et proposer à un public des textes autour de la thématique « Soyez Nature(s) ! » dans le cadre de l’opération « Jardins secrets » proposé par le département de Seine-Maritime.